Blog Posts du Wednesday 29 Jun 2022

(Créé le mercredi 29 juin 2022 23h30, Modifié le mercredi 29 juin 2022 23h30).Translate

(Créé le mercredi 29 juin 2022 23h20, Modifié le mercredi 29 juin 2022 23h20).Translate

Le Vatican donne la communion à Nancy Pelosi,
défenseuse du droit à l’avortement

Le sacrement reçu à Rome constitue un désaveu pour une partie des évêques américains opposés à la communion pour les élus qui défendent l’accès à l’IVG.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/06/29/le-vatican-donne-la-communion-a-nancy-pelosi-partisane-du-droit-a-l-avortement_6132607_3224.html

Nancy Pelosi a communié lors d’une messe présidée par le pape François, dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican, mercredi 29 juin. Cet événement éminemment privé a aussitôt pris une dimension politique, cinq jours après l’abolition du droit constitutionnel à l’avortement décidée par la Cour suprême, aux Etats-Unis. Car Salvatore Cordileone, l’évêque de San Francisco, ville du district où elle est élue, a interdit aux prêtres de son diocèse d’accorder l’eucharistie à la présidente démocrate et catholique de la Chambre des représentants, au motif qu’elle soutient le droit des femmes à interrompre leur grossesse.

Depuis l’élection de Joe Biden – catholique lui aussi – à la Maison Blanche, la question de savoir s’ils doivent refuser la communion aux élus pro-IVG a agité les évêques américains. Au point que le Vatican est intervenu pour réfréner les ardeurs punitives des plus conservateurs d’entre eux.

L’élue américaine, en vacances en Italie, a assisté dans un carré VIP à la messe au cours de laquelle le pape argentin a remis le pallium (un ornement liturgique) aux archevêques nouvellement nommés. Elle n’a pas reçu l’eucharistie des mains de François, qui, déjà en Argentine, évitait de la donner lui-même pour couper court à toute récupération politique, mais d’un des nombreux prêtres présents, au milieu des autres fidèles. Le matin même, Nancy Pelosi avait rencontré le pontife et reçu de sa part une bénédiction.

(Créé le mercredi 29 juin 2022 23h00, Modifié le mercredi 29 juin 2022 23h02).Translate

Voir les Accords

(Créé le mercredi 29 juin 2022 14h25, Modifié le mercredi 29 juin 2022 14h26).Translate

Plan climat : les 27 s’accordent
sur la fin du moteur thermique en 2035

Le projet de la Commission de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035 a été accepté par les 27 membres.

https://www.lepoint.fr/environnement/plan-climat-les-27-s-accordent-sur-la-fin-du-moteur-thermique-en-2035--29-06-2022-2481374_1927.php

Les Vingt-Sept États membres de l'UE ont approuvé dans la nuit de mardi à mercredi le projet de la Commission de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035, imposant de facto les motorisations à 100 % électrique. Cette proposition, annoncée par l'exécutif européen en juillet 2021, signifiera l'arrêt de facto des ventes de véhicules essence et diesel dans l'UE à partir de 2035. La mesure doit contribuer à atteindre les objectifs climatiques du continent, en particulier la neutralité carbone à l'horizon 2050.

À la demande de quelques pays, dont l'Allemagne et l'Italie, les Vingt-Sept ont cependant accepté d'envisager un possible feu vert à l'avenir pour des technologies alternatives, comme les carburants synthétiques ou les motorisations hybrides rechargeables si celles-ci permettent d'atteindre l'objectif de supprimer totalement les émissions de gaz à effet de serre des véhicules.

Les ministres européens de l'Environnement, réunis à Luxembourg, ont également approuvé une extension de cinq ans de l'exemption des obligations en matière de CO2 accordée aux constructeurs de niche ou ceux produisant moins de 10 000 véhicules par an, jusqu'à la fin 2035. Cette clause, dite parfois « amendement Ferrari », profitera notamment aux marques de luxe. Ces mesures doivent désormais être négociées avec les eurodéputés qui ont également déterminé ce mois-ci leur position sur la proposition de l'exécutif européen.
Accord sur un « fonds social » pour les ménages en difficulté

Les 27 se sont également entendus mercredi sur le montant du « fonds social » européen pour amortir l'impact sur les consommateurs d'un marché carbone élargi aux voitures et aux logements, permettant de conclure un accord sur cinq textes clés du plan climatique de l'UE. Réunis à Luxembourg, les ministres européens de l'Environnement ont arrêté leur position commune sur la réforme du marché carbone, l'objectif de voitures neuves zéro émission en 2035, la répartition des efforts climatiques entre les États, et l'imposition de cibles pour les « puits de carbone » naturels (forêts…), en vue de négociations avec les eurodéputés pour finaliser ces textes.

(Créé le mercredi 29 juin 2022 11h14, Modifié le mercredi 29 juin 2022 11h37).Translate

Ecologie : les dossiers urgents
aux mains d’Agnès Pannier-Runacher

La ministre de la transition énergétique est à la manœuvre en attendant de connaître le nom de la personne qui succèdera à Amélie de Montchalin, à la transition écologique.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/06/29/ecologie-les-dossiers-urgents-aux-mains-d-agnes-pannier-runacher_6132474_823448.html Lire aussi Entravé par la situation politique, le gouvernement fait face à un risque d’immobilisme

Deux mille six cent soixante et onze voix ont décidé de l’avenir d’Amélie de Montchalin. Le 19 juin, la ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires a été battue dans la 6e circonscription de l’Essonne par le socialiste, candidat de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), Jérôme Guedj. A 37 ans, et après quarante jours à la tête de ce ministère, selon une règle en vigueur depuis Nicolas Sarkozy qui veut qu’un ministre battu aux législatives ne peut rester au gouvernement, elle s’apprête donc à quitter l’hôtel de Roquelaure.

En attendant de connaître la personne qui lui succédera, Amélie de Montchalin, qui a annoncé vouloir « continuer à servir [son] pays » le soir de la défaite, reste aux commandes. De fait, son agenda de ministre est fourni. Pour le seul mardi 28 juin, une visite au Salon des maires d’Ile-de-France, un déjeuner avec les préfets et directeurs des agences de l’eau pour évoquer la sécheresse, une réunion avec les représentants des transports aériens et ferroviaires « pour s’assurer de leur pleine mobilisation pour garantir aux Français une mobilité sereine tout au long de l’été », sans oublier la réunion avec les associations représentatives des locataires sur la protection de leur pouvoir d’achat. Mercredi et jeudi, Amélie de Montchalin sera à Lisbonne à la conférence des Nations unies sur l’océan, où elle présidera, entre autres, « un dialogue de haut niveau sur le rôle de la recherche et de l’innovation dans la préservation des océans ».

Il ne s’agit pas d’une simple gestion des affaires courantes mais du travail d’une ministre en action, martèle-t-on dans son entourage. « Le pays vit un moment de grands défis, il n’y a pas d’interruption. La première ministre restant, l’architecture nouvelle du gouvernement sur l’écologie demeure et il n’y aura pas de pause dans l’action politique. On ne peut pas perdre de temps », a confié au Monde Amélie de Montchalin. Une analyse que ne partage pas le directeur général de Greenpeace France. « On a l’impression qu’il ne se passe rien, qu’on est dans une phase d’attente. Les législatives ont mis un coup d’arrêt à l’élan gouvernemental voulu par Macron. Et ce n’est pas parce qu’un agenda est rempli que les choses se font », estime Jean-François Julliard

(Créé le mercredi 29 juin 2022 11h08, Modifié le mercredi 29 juin 2022 11h10).Translate

(Créé le mercredi 29 juin 2022 11h02, Modifié le mercredi 29 juin 2022 11h05).Translate

Le gouvernement réduit son objectif de croissance
en 2022 à 2,5 % du PIB
contre les 4 % prévus dans son budget

Malgré une croissance qui sera moins forte qu’anticipée et des dépenses qui vont gonfler, le gouvernement compte sur de meilleures recettes pour contenir le déficit à 5 % du PIB cette année.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/06/28/le-gouvernement-reduit-son-objectif-de-croissance-en-2022-a-2-5-du-pib-contre-les-4-5-prevus-dans-son-budget_6132423_3234.html

L’élection présidentielle d’avril puis les tractations politiques suivant le scrutin législatif des 12 et 19 juin avaient maintes fois retardé l’échéance. Le gouvernement vient enfin d’ajuster sa prévision de croissance économique pour l’année en cours : le produit intérieur brut (PIB) ne devrait augmenter que de 2,5 %, contre 4 % prévus dans le budget voté en fin d’année dernière, a annoncé Bercy, mardi 28 juin. Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, fin février, couplée aux difficultés d’approvisionnement en provenance de Chine, on savait la prévision de l’exécutif caduque. Le nouveau chiffre est légèrement plus optimiste que celui de la Banque de France, qui table sur 2,3 % de croissance.

En revanche, le déficit public ne devrait pas s’alourdir, en dépit des milliards d’euros dépensés par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d’achat des Français. Il est toujours attendu à 5 % du PIB en 2022, comme prévu fin 2021. Bercy justifie cette bonne nouvelle par des recettes nettement meilleures. « Nous attendons 55 milliards d’euros de plus que prévu en 2022, dont 30 [milliards] découlant du dynamisme de l’activité de l’année précédente (…). C’est la démonstration qu’une politique tournée vers les baisses d’impôts et le travail produit des richesses et du financement pour la protection des Français », s’est réjoui Gabriel Attal, le ministre délégué aux comptes publics, dans une interview aux Echos, mercredi 29 juin. La hausse de l’emploi a permis d’engranger davantage de cotisations sociales, tandis que les recettes de l’impôt sur les sociétés et de TVA se montrent « très résilientes », indique Bercy.

Pas question toutefois de parler de « cagnotte », se récrie-t-on au ministère des finances : « Ce mot est absolument inacceptable. » En revanche, cette prévision de déficit « intègre les mesures du paquet pouvoir d’achat », qui doit être présenté en même temps qu’un projet de budget rectificatif, le 6 juillet, en conseil des ministres, et dont le coût avoisinera les 25 milliards d’euros, a précisé le ministre de l’économie Bruno Le Maire. « Nous n’avons donc pas de marge de manœuvre » pour intégrer des propositions coûteuses de la part des oppositions, assure-t-on à Bercy, laissant entendre que « si on donne d’un côté, il faudra reprendre de l’autre ».

(Créé le mercredi 29 juin 2022 10h52, Modifié le mercredi 29 juin 2022 10h53).Translate

(Créé le mercredi 29 juin 2022 09h41, Modifié le mercredi 29 juin 2022 09h42).Translate

Présidence de la commission des finances :
Eric Coquerel, candidat de la Nupes,
affrontera Jean-Philippe Tanguy, du Rassemblement national

La coalition de gauche a choisi de nommer « l’insoumis » face au député de la Somme, candidat pour le parti d’extrême droite, lors du vote de jeudi. Les deux groupes d’opposition se livrent une bataille acharnée pour obtenir le prestigieux poste.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/06/28/presidence-de-la-commission-des-finances-eric-coquerel-candidat-de-la-nupes-affrontera-jean-philippe-tanguy-du-rassemblement-national_6132391_823448.html https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Coquerel

A deux jours du vote pour désigner le futur président de la très stratégique commission des finances de l’Assemblée nationale, les tractations s’accélèrent au Palais-Bourbon. La Nupes a ainsi désigné, mardi, « l’insoumis » Eric Coquerel comme candidat commun pour le poste. Le député de Seine-Saint-Denis affrontera le candidat du Rassemblement national (RN) Jean-Philippe Tanguy jeudi 30 juin, lors d’un vote à bulletin secret en commission.

Le choix du député « insoumis » Eric Coquerel a été officialisé mardi matin en intergroupe par la coalition de gauche, alors que la socialiste Valérie Rabault, ex-présidente du groupe socialiste (2018-2022) et rapporteuse du budget de l’Assemblée (2014-2017), au profil plus consensuel, était intéressée par le poste.

Mon Opinion :

Il y en a qui recherchent l'affrontement et la mauvaise polémique au détriment de la responsabilité...

(Créé le mercredi 29 juin 2022 09h12, Modifié le mercredi 29 juin 2022 09h48).Translate

Physique de la Grêle (2/2)

Cited Blog Post: Physique de la Grêle (1/2)

(Créé le mercredi 29 juin 2022 08h31, Modifié le mercredi 29 juin 2022 08h40).Translate

Physique de la Grêle (1/2)

(Créé le mercredi 29 juin 2022 08h10, Modifié le mercredi 29 juin 2022 23h07).Translate